« L’Idylle file »


Parolière / mardi, octobre 10th, 2017

Je voudrais te draper
T’enlacer contre moi
Mais hélas, lassé,
Tu joues de mes bras

Le fil de soie,
Entre toi et moi,
S’effile déjà
Depuis plusieurs mois

Notre amour hémophile
Aurait besoin sans tarder
De coton hydrophile
De pansements dorés

Au fil de l’eau,
L’idylle file
Pas de vent dans l’dos
Mais le vague à l’âme
De fil en aiguille
Je me languis de toi
Et toi tu fais l’anguille
Donc j’aiguise mes lames

Tu visites des jardins
Aux couleurs juvéniles
Goutes des parfums
Aux lèvres chlorophylles

Tissu de mensonges
Issu de vieux songes
Cousu de fil blanc
Jauni dans le temps

Tu files et tu tisses,
Telle une araignée
Dans toutes tes toiles
Tu sembles m’éviter

REFRAIN

Le vertige te fascine
L’adrénaline t’emmène
Plus tu m’embobines
Et plus je m’emmêle

Je frise l’asile
À t’épier, je perds pied
Puis je tombe en coupant
Ce fil qui nous liait

Marie TABUREL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.