« La fleur au fusil »


Parolière / mercredi, octobre 4th, 2017

Une mère, un fils, le terrorisme, un attentat suicide…

La fleur au fusil

Laisse-moi déposer une fleur à ton fusil
Sans aucun autre leurre que l’espoir d’être unis
Quitte à parler des heures tous les deux sous la pluie
Le monde est bien meilleur que ce qu’ils t’ont promis

Alors ça y est
On t’a embauché
On t’a promis un rôle,
Mieux que celui de Stallone

Tu vas pouvoir exister,
Quelques mois c’est sûr,
Peut-être même une année
Tu rêvais d’aventures

Mais à cause de quoi ? A cause de qui ?
Comment ? et pourquoi ? Les hommes sont ainsi…

Laisse-moi déposer une fleur à ton fusil
Sans aucun autre leurre que l’espoir d’être unis
Quitte à parler des heures tous les deux sous la pluie
Le monde est bien meilleur que ce qu’ils t’ont appris

Ils créent tant de coupables
Génèrent tant de questions
Ces chasseurs de cartables
Dont ils prennent possession

Ils exploitent leurs failles
Créent l’ébullition
De corps sur gouvernail
Chargés de munitions

Mais à cause de quoi ? A cause de qui ?
Comment ? et pourquoi ? Les hommes sont ainsi…

Laisse-moi déposer une fleur à ton fusil
Sans aucun autre leurre que l’espoir d’être unis
Quitte à parler des heures tous les deux sous la pluie
Le monde est bien meilleur que ce qu’ils t’ont appris

Mais il est trop tard
Déjà tu me haïes
Ils ont vidé ton regard
C’est presque fini

Un dernier pétard
Après l’infini
Il y aura des marres
De sang et des cris

Mais à cause de quoi ? A cause de qui ?
Comment ? et pourquoi ? Les hommes sont ainsi…

Laisse-moi déposer une fleur à ton fusil
Je n’avais pas d’espoir, je sais qui je suis,
Je n’ai aucune arme, je crois en la vie
Aux pluies de larmes qui illuminent ces vies

 

Marie TABUREL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.