Développement personnel

Comment aider mon ami.e en souffrance ?

La fillette et le papillon

Connaissez-vous l’histoire : Le papillon qui n’arrive pas à sortir de son cocon ?

« Un homme qui se promenait vit un cocon dans un petit trou.
Il s’arrêta de longues heures à observer la chrysalide, devenue papillon, qui s’efforçait de sortir par ce petit trou. Après un long moment, le papillon semblait faiblir et lui donnait l’impression qu’il allait abandonner. L’homme était convaincu que le jeune papillon avait fait tout ce qu’il pouvait pour sortir de ce trou, sans succès. Alors, il décida de l’aider : il prit un canif et ouvrit le cocon.
Le papillon sortit aussitôt mais son corps était maigre, faible et engourdi, ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine. L’homme continua à l’observer, pensant que d’un moment à l’autre, les ailes du papillon s’ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu’il puisse prendre son envol.
Il n’en fut rien !
Et le pauvre papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries.
Jamais il ne put voler.
Ce que l’homme, avec son geste de gentillesse et ses bonnes intentions, ne comprenait pas, c’est que le passage par le trou étroit du cocon un stade indispensable qui permet au papillon de se renforcer suffisamment pour sortir de façon autonome du cocon qui l’enveloppait. Cet effort est vital pour que le papillon puisse développer ses ailes pour pouvoir voler. »

Cette belle méthaphore nous enseigne qu’il faut savoir laisser les gens affronter et résoudre leur difficultés par eux-même. Difficile à accepter et pourtant… Cela ne veut pas dire que l’on est insensible ou indifférent. Nous pouvons bien sûr encourager, guider, soutenir nos proches mais les assister et faire à leur place ne leur rendrait finalement pas service.

N’êtes-vous pas fier lorsque vous réussissez à vous sortir d’une situation compliquée, seul ? Les épreuves doivent nous permettre de nous construire, de grandir. Certes n’est pas toujours facile et il faut parfois des années pour  accepter ou se sortir de certaine situation. Nous avons nos tous blessures, nos peurs et nous sommes le seul maître de notre vie… Il n’y a qu’en affrontant, avec patience et détermination, que nous pouvons gagner en confiance et nous épanouir pour connaître le bonheur.

Laissons donc les papillons se reposer sur nous, soutenons les, et encourageons les à voler par leurs propres ailes !

Belle journée à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *